in

Oscillos in Blue

Oscillos in Blue

On change de registre là, ce n’est plus du Hardware avec le Synthé, mais du logiciel avec Pure Data. Ce logiciel Open source est une copie de Max MSP, en version libre, mais tout aussi puissante. Il faut mettre la main dans le cambouis pour comprendre comment il fonctionne et j’ai mis 2 bonnes semaines avant de pouvoir produire ce titre.


J’ai créé ce programme en suivant des tutos Youtube, indispensable pour comprendre ce logiciel.
Mon idée était de contrôler tous les oscillateurs avec mon clavier midi Akai MPK Mini afin de laisser de côté un peu la souris.

Le mappage des touches n’est pas très compliqué, mais cela demande tout de même une méthode, Pure Data a ses codes et il ne faut pas trop improviser.
J’ai mis en plus un Delay intégré à Pure Data, programmé une suite d’arpège dans le séquenceur et enregistré tout ça en live.

Pure Data

Pure Data permet de créer tout ce qu’on veut, des oscillateurs, des notes en random, des effets, c’est un logiciel fascinant, mais très long à prendre en main. On est loin du synthé, on ne peut pas penser à une mélodie et la coder en 5 mn, enfin, ce n’est pas du code, mais des objets qu’on assemble. Encore faut-il savoir ce qu’on doit mettre et dans quel ordre… Il faudrait des mois de formations pour commencer à créer quelque chose d’intéressant, donc à suivre si je vais m’y mettre un peu plus.

J’ai appris les bases, c’est super sympa et ça donne ça 😉
Un morceau un peu Jazzy d’après moi.

One Comment

Leave a Reply
  1. Je t’avoue que les 30 premières secondes, j’étais très dubitatif, ce son de basson mal accordé. Puis ce fut le coup de foudre. J’aime vraiment beaucoup. Du Jonas Mantey jazzy minimal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dan :

Passionné par les logiciels libres et la musique, je partage mes découvertes et mon expérience sur ce monde fascinant.

La plongée

Origines Alpha