in

Test d’Elementary OS à la sauce « Mac »

bureau Elementary OS

Elementary OS est une distribution basée sur Ubuntu en version stable, avec un thème et des applications maison. Elle a été conçue pour les débutants qui aiment le style Mac et qui souhaitent un système qui fonctionne dès le départ, sans prise de tête, ni avoir besoin de modifier quoi que ce soit. D’ailleurs, on verra qu’on ne pourra rien modifier… Un peu comme Mac quoi ! Contrairement aux autres, Elementary OS est payant et ses logiciels aussi. Mais on peut l’installer gratuitement en mettant 0 dans le champ, histoire quand même de pouvoir la tester avant d’acheter n’importe quoi… Ce n’est pas contraire à l’esprit Linux de faire payer, mais il faut malgré tout qu’il y ait du travail derrière pour le justifier. Allons voir si vraiment, elle vaut le coup.

Bienvenue chez Elementary OS, mais avec votre porte-monnaie!

Quand on veut télécharger une distribution Linux, on va sur son site dédié. À l’ouverture de la page d’accueil, on tombe sur ça :

Euh…Bon ! On sait pas ce que c’est, juste que c’est une alternative à Windows et macOS et qu’on doit payer ce qu’on veut! Mais payer pour quoi ? Si au moins on nous expliquait ce qu’on aura pour notre argent. La description se trouve plus bas dans la page, mais je trouve cette méthode bien trop agressive dès le départ et je pense que ça refroidit bien des gens.

Quoi qu’il en soit, on met 0 $ et on peut télécharger la distribution. Encore faut il le savoir 😉

Le bureau Elementary OS

À l’ouverture de la distribution, on tombe sur un beau bureau

bureau Elementary OSEst ce que ça ressemble à Mac OS ? bof! À part le menu en bas au milieu, ça ne saute pas aux yeux et je trouve les icônes assez moyennes avec ce fond gris. De même pour les fichiers :

fichiers Elementary OS

Mais on peut mettre un peu de couleur pour les différencier en cliquant droit dessus :

Au niveau de la barre des tâches en haut, les menus sont décomposés dans chaque icône, ce qui est différent de Gnome 43 :

top-connexion bureau Elementary OS C’est clair, net et précis, j’aime bien !

Au milieu, on a l’accès au calendrier

top-calendar top- Elementary OSUne chose qui est très bien, c’est que quand on clique sur une date, ça ouvre l’appli calendrier et on peut ajouter un événement. Je trouve ça logique, alors qu’on ne peut pas le faire dans les autres distributions. J’aurais encore mieux préféré que l’on puisse ajouter directement dans la barre du haut, mais bon.

calendar top Elementary OSLes applications se trouvent à gauche, comme dans d’autres distributions

applis Elementary OS
on a les applis traditionnelles de : musique

musique Elementary OS
On peut les classer en pochettes, un peu comme Lollypop mais avec bien moins d’options et des pochettes qui se dupliquent souvent.

musiques-pochettes Elementary OSUn logiciel dédié aux photos :

photos Elementary OSUn autre pour lire les vidéos, etc. Bizarrement, on n’a rien pour faire du traitement de texte ou tableur, la politique d’Elementary OS étant très stricte sur les logiciels libres. Toutes ces applications maison restent très basiques tout de même.

Contrôle parental Elementary OS

L’appli contrôle parental est mise en avant sur le site d’Elementary OS, donc allons voir comment elle se comporte.

controle parental Elementary OSOn peut gérer le temps d’écran pour chaque session, Internet et les applications à enlever :

temps ecran Elementary OS


Ça reste encore très basique, mais on n’a pas vraiment d’autres choix sur Linux pour un contrôle parental…

La logithèque Elementary OS

Si on veut d’autres applications, on va dans la logithèque Elementary OS, Appcenter :

logitheque Elementary OSLe problème, c’est que j’ai jamais réussi à me connecter aux serveurs pour avoir la liste des applications disponibles. Mais j’espère qu’en l’installant ça fonctionne mieux !


Normalement, on doit avoir ça :

apps Elementary OSDes logiciels payants, créés pour Elementary OS et d’autres gratuits plus généralistes. Maintenant, si ça peut aider les développeurs, pourquoi pas ? Après, je me demande qui ira payer pour quelque chose qu’il n’a pas encore essayé et s’il le prend pour 0$, même au bout de 6 mois, il ne reviendra pas dessus pour payer.

On a une méthode un peu similaire avec le logiciel de musique Reaper que l’on peut avoir gratuit, sans limitations, mais avec un temps d’attente et un rappel à chaque connexion qui invite à avoir la licence pour 50 €, comme ça au bout de quelque temps, on accepte de payer si on est content de leur travail et si on l’utilise quotidiennement. Et ça fonctionne!

Pas de changement de look

Elementary OS est aussi fermé que Mac OS ! impossible de changer le thème par défaut, ni les icônes. Au niveau des fenêtres, on a juste un bouton Fermer, pas de réduction! il faudra cliquer sur son icône dans le Dock pour cela, pas très pratique. Si aime, on reste, sinon on part ! Bon, ce système permet de ne pas embrouiller l’utilisateur et d’avoir une distribution homogène, mais c’est un peu rude tout de même…

prefs Elementary OSLes préférences ressemblent aussi à du Mac, en voici la preuve avec mon Imac :


L’intérêt est limité, mais ça reste clair.

Même les fenêtres A propos sont copiées :

a propos Elementary OS
Par rapport à mon Imac :

À noter que l’on peut naviguer avec deux ou trois doigts sur trackpad, ce qui est sympa sur un portable.

Conclusion sur Elementary OS

C’est une distribution un peu à part, on n’a pas l’habitude qu’on nous demande de l’argent avec Linux 😉 Mais bon, si cela vous convient mieux que toutes les autres gratuites, pourquoi pas? Elementary OS est bien faite, les logiciels sont bien conçus, mais je trouve le look un peu tristounet et terne.  Un gros effort a été fait pour avoir un système stable, simple d’utilisation et intuitif, alors je vous l’invite à l’essayer, si vous ne trouvez pas votre bonheur avec toutes les autres distributions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dan :

Passionné par les logiciels libres et la musique, je partage mes découvertes et mon expérience sur ce monde fascinant.

Tout sur Songs in The Key of Life de Stevie Wonder

themes Bluestar Linux

Zoom sur Bluestar de Arch Linux