in

Article InteressantArticle Interessant

Test du célèbre Linux Mint

Linux Mint est une distribution basée sur Ubuntu, créée en 2006. Elle en reprend les codes avec son interface maison Cinnamon créée pour l’occasion. Au départ plutôt adaptée aux vieux ordinateurs, c’est moins le cas de nos jours. Cinnamon essaye de ressembler à Windows 7 et Mint reste très utilisé par des débutants, car il contient tous les codecs propriétaires pour le hardware et reste simple d’utilisation si on ne veut pas modifier grand-chose.

Je n’ai jamais aimé Linux Mint, à cause de son style à la Windows, mais ils ont fait des efforts depuis les débuts et on va voir pourquoi elle est très utilisée.

Linux Mint, mais en anglais!

Une chose me désole pour une distribution soi-disant pour les débutants, elle est en anglais sans choix de langue à la connexion USB! Alors qu’Ubuntu propose ce choix au départ….

Il faut aller dans les langues :

Puis ajouter le FR dans tous les onglets

Puis mettre à jour, avec un clavier QWERTY pour mettre son wifi ! :
Puis changer la langue du clavier :

Pour ma part, je trouve ça très bien pour les petits anglais ou américains, mais pour les autres, c’est pas cool… Car je le rappelle, il faut toujours tester une distribution pour tout vérifier, personne ne va l’installer sans rien savoir dessus, même en double partition à côté de Windows, parce qu’après impossible de la retirer.

Une fois ça fait, on est mieux ! La menu des applications est classique :

C’est classé par catégories, c’est bien lisible et bien fini.

Personnaliser Linux Mint

Cinnamon est un Gnome 3 modifié. C’est entre Gnome et KDE, on peut modifier pas mal de chose si on est motivé. Par exemple changer le thème, avec les icônes, etc.

Le bureau peut être téléchargé aussi :

ainsi que les icônes :

On peut modifier aussi les barres, avec un clic droit dessus :

On peut modifier pas mal de choses, mais les multiples options sont un peu frustrantes, car on est quand même limité par un cadre. Je n’ai pas réussi à faire un dock à la Mac avec une belle barre au-dessus. Ça doit être faisable, mais je n’ai pas eu envie de me prendre la tête plus longtemps. Pour une chose aussi basique que l’on fait en deux clics sur les autres distributions, je trouve ça moyen.
Cinnamon parait simple au début, mais c’est tout de même une sacrée usine à gaz en fait, avec des options à chercher un peu partout.

Utiliser Linux Mint

On retrouve tous les logiciels classiques d’Ubuntu, avec deux ou trois applis maison.

La force de Mint est de ne pas avoir de Snap :

On peut ajouter des applets dans le dock, comme la météo par exemple :

Je dirais que si on veut l’utiliser en l’état, Linux Mint est une très bonne distribution.

Conclusion sur Mint

Le fait de ne pas pouvoir changer sa langue au départ m’a bien refroidi. On le retrouve dans d’autres distributions, mais comme elle est considérée comme number one pour les débutants, ce n’est pas logique. Ensuite, il faut aimer l’esprit Cinnamon, qui est assez joli et carré, mais peut vite devenir prise de tête avec toutes les options de personnalisation rangées un peu n’importe où. La force de Linux Mint reste de se baser sur Ubuntu, sans forcément suivre sa logique, donc de tracer sa route.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dan :

Passionné par les logiciels libres et la musique, je partage mes découvertes et mon expérience sur ce monde fascinant.

Test du superbe Fedora Workstation 34 avec Gnome 40

Zoom sur MX Linux, pour les pros !